Rechercher dans ce blog

lundi 30 janvier 2012

Analyse Gabon vs Maroc Par Mohamed Rifki


Devant un Gabon modeste, aucuns automatismes, aucune tactique claire n'a pu être lue dans le jeu des "lions de l'atlas" à part les quelques rares actions offensives collectives menées à ce qu'il paraissait par l'initiative des joueurs dans le côté gauche, au début du match et à la fin ...ce qui a donné le1er but au début du match et le 2ème à la fin le renfort de l'attaque aurait dû être opéré bp plus tôt en faisant entrer Ta3rabat,ce qui aurait pu donner un second but pour passer ensuite à la défensive...Certes, le changement contraignant de Bassir a perturbé l'organisation défensive; mais c'est toujours le coach qui en reste carrément responsable quant à ses choix défectueux...
J'avais déjà dit après le match contre l'Algérie, que ce fameux match n'a été réalisé de la manière dont il fut joué – et que je pourrais vous décrire plus tard -- que grâce à un hasard favorisé par l’initiative et le jeu personnel d’un Seul Joueur et non grâce à une tactique bien définie et étudiée à l'avance par ce coach.... les matchs joués après ont bel et bien prouvé mon analyse....
Et maintenant ce coaching médiocre vient malheureusement combler les dégâts puisque les responsables du football national ne cherchaient dans cette conjoncture-là que des résultats, si éphémères soient-ils, pour calmer les esprits et garder par la suite leur poste pour continuer à profiter du temps...Mais Monsieur le Temps et Mme la Vérité ne mentent pas et dévoilent toujours en fin de compte les faits tels qu’ils sont vraiment!
A vrai dire, il faudrait faire le compte avec ceux qui avait amené cet entraîneur et que les responsables du football national soient plus choisis que parmi de vrais connaisseurs du football et non plus par des intrus imposteurs qui ne cherchent que """ ALGAMILA"""



NB:Contre la Tunisie, il y avait Boussoufa qui animait le jeu...et la responsabilité du match est purement tactique...Le coach avait trop confiance en lui à tel point qu'il s'est laissé lui même aller avec le match sans pouvoir contrôler des joueurs qui commencer déjà à céder sur le terrain, (les deux défenseurs axiaux)...et que les milieux de terrain étaient affaiblis par beaucoup d'efforts...du fait que la ligne d'attaque ne s'employait pas à aider dans la récupération laissant tout sur le dos du milieu qui a failli complètement...Il n'y avait pas de sécurité...défensive...Avec les occasions ratées..c'était le rôle du coach de calmer un peu le jeu de temps à autre...Ils ont joué en amateurs et non comme professionnels

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire